Le PC est mort (chute des ventes de PC), longue vie au PC !

Posté par:

Traduction de l’article original The PC is dead, long live the PC! du 16.04.2013 de Michael Surkan qui exprime son point de vue sur la chute des ventes de PC.

Image de zdnet.com, article The PC is dead. Long live the PC du 10.10.2012.

Avec les ventes de PC chutant à un taux sans précédent (comme le montrent les dernières nouvelles sur le déclin abrupt des ventes du premier trimestre), il est facile d’écrire l’épitaphe de l’industrie du PC. Les applications mobiles et le web mettent le PC hors jeu. Le fait que Microsoft se tire une balle dans le pied en sortant des versions de Windows qui troublent et frustrent leurs utilisateurs n’aide en rien. Dans quelques années, plus personne ne se souviendra encore de ce qu’est un Personal Computer.

Mais la disparition tant annoncée du PC est prématurée. C’est un fait que les tablettes et appareils mobiles soient de médiocres substituts aux grands écrans, claviers et souris. Quiconque ayant déjà tenté d’utiliser une tablette pour écrire du code ou des documents (laissons de côté le design graphique et l’illustration) sait comme ces appareils sont inefficaces et contre-productifs.

Ironiquement, Android et l’iPhone ont démontré qu’il y a une nouvelle vie pour les applications client « lourdes » démodées. Le navigateur web est trop limitatif, et lie les mains des développeurs : ces derniers ne peuvent fournir une expérience utilisateur vraiment jouissive.

J’ai une vision un peu différente sur ce qui se passe sur le marché du PC. Loin d’être une industrie sur le trépas, je pense que ce marché a simplement atteint sa maturité. La plupart des gens qui ont besoin d’un PC en ont déjà acquis un. En outre, le taux d’innovation utile des PCs a dramatiquement ralenti. Un PC vieux de 10 ans peut encore effectuer toutes les tâches que les utilisateurs d’aujourd’hui exigent de lui. Ou, dit autrement, peu d’utilisateurs peuvent voir des améliorations substantielles quand ils achètent un nouveau PC. Les applications se réduisent. Windows 7 et Windows 8 consomment moins de ressources que Vista.

Avoir plus de coeurs dans votre processeur et de RAM ne va pas améliorer le traitement de texte ou le travail sur les tableurs (à moins que vous fassiez partie de ces élites qui jonglent avec des millions de lignes de tableur).

Bref, le PC est devenu comparable à la machine à laver le linge. Vous l’utilisez jusqu’à ce qu’il rende l’âme. Au lieu de le mettre à niveau tous les 3 ans, les utilisateurs peuvent attendre 10 ou 15 ans avant la prochaine mise à jour.

Ce sont de mauvaises nouvelles pour les investisseurs désireux de trouver des entreprises en pleine croissance, mais on est loin de sonner le glas du PC.

Si seulement les éditeurs de logiciels et constructeurs de PC pouvaient arrêter de se comporter comme s’ils étaient encore dans une industrie en croissance bouillonnante, cela serait mieux pour tout le monde. Faire d’énorme changements dans les interfaces et le design des PCs ne servira qu’à aliéner les consommateurs. Peu importe combien de fabricants paufinent leur machine à laver, cela ne va pas déclencher une nouvelle ère de croissance et d’achats massifs d’une deuxième ou troisième machine par ménage. La meilleure chose que Microsoft (ou Apple) puisse faire est d’accepter d’avoir atteint la maturité industrielle et de laisser les choses telles qu’elles sont.

Qu’en pensez-vous ? Est-ce que votre entreprise va cesser un jour d’utiliser des PCs ?

Cheers,
Michael Surkan

TPM Chief Evangelist

3

Commentaires

  1. François Marthaler  avril 19, 2013

    Je partage à 100% ce point de vue. Et c’est même la raison fondamentale qui me pousse à lancer la marque d’ordinateurs why! pour répondre aux attentes de celles et ceux qui ne peuvent exécuter la plupart de leurs tâches informatiques avec une tablette. Plutôt que des performances accrues ou des gadgets nouveaux dans l’interface graphique, ces personnes attendent d’un nouvel ordinateur qu’il puisse fournir les mêmes services (largement suffisants) durant au moins 10 ans.
    On est certainement à un virage dans l’évolution de la micro-informatique et j’espère que why! saura le négocier, malgré la force de frappe marketing des multinationales du domaine…

    répondre
  2. François Maire  juillet 21, 2013

    La fin des Pcs est pour bientôt et je pense que le marché va s’orienter vers les tablettes, les ordinateurs portables vont stagner. Mon idée est d’acheter du matériel informatique chez Aldi, pour 440.- un portable intel core i5 et une bonne solution puis téléchargé Ubuntu qui est gratuit.

    répondre
    • François Marthaler  juillet 22, 2013

      Certes, les ventes d’ordinateurs portables vont stagner, mais 2% de ce marché, même stagnant, c’est déjà un beau défi pour montrer qu’il est possible de stopper le gaspillage tout en accroissant le produit intérieur brut (valeur ajoutée localement aux produits importés).

      répondre

Ajouter un commentaire