Et si l’open source déplaçait des montagnes?

Posté par:

Bulldozer

(Source: http://opensourceecology.org/wiki/Bulldozer)

Ce bulldozer est l’une des 50 machines agricoles et industrielles dont les plans sont accessibles sur le wiki Open Source Ecology. L’idée est de créer, pour le village global qui se construit grâce à l’Internet, un catalogue de machines efficientes et durables pouvant être réalisées n’importe où et être améliorées par les « réplicateurs » eux-mêmes. Voilà qui pourrait bien accélérer l’émergence d’une nouvelle économie, performante, équitable et compatible avec les objectifs du développement durable!

Mais quel est le rapport avec l’open source et les logiciels libres?

Tout d’abord, le projet respecte les 4 libertés qui définissent un logiciel libre: la possibilité d’utiliser, d’étudier, de modifier et de redistribuer le produit. Ces libertés ne sont pas compatibles avec la notion de brevet (la protection de la propriété intellectuelle demeure toutefois garantie) qui permet à une seule société de se garantir un monopole planétaire. Or, il y a certainement plus de brevets existants dans le domaine des machines que dans celui de l’informatique. Si l’open source se développe rapidement dans ce secteur, on peut s’attendre à de réels bouleversements dans le commerce mondial et en particulier dans les pays en voie de développement (durable)!

L’autre lien avec le domaine de l’informatique, c’est que l’Open Source Ecology est soutenue par la Fondation Shuttleworth, basée en Afrique du Sud, qui a été créée en 2001 par un certain Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical, l’éditeur du système d’exploitation GNU/Linux Ubuntu. Un entrepreneur hors norme, cosmonaute à ses heures, qui a décidé d’oeuvrer pour le développement durable en pariant, comme moi, sur la possibilité de transformer les règles de l’économie et en favorisant l’esprit entrepreneurial. Il devient vraiment indispensable que je rencontre ce gars-là!…

0

Ajouter un commentaire